Home
article image

Retour sur le communiqué et les violences Flirt

Le front transmasc remercie toutes les organisations qui nous ont apporté leur soutien, et celles qui ont proposé de s’investir d’une manière ou d’une autre dans la gestion des problèmes soulevés (on en profite pour faire passer l’info que clar-T a proposé une cellule de soutien psychologique à toute personne dans le besoin ; dans les limites de leurs capacités).

La question nous a été posée de la source des informations sur les violences dénoncées : il s’agit de victimes ou témoins directs, certaines sont des membres du front transmasc ou des sympathisantes qui sont ou ont été au flirt en tant que militantes, d’autres sont des proches de personnes du front transmasc qui ont été bénéficiaires du flirt ou proches de personnes militant au flirt.

Nous pensons que ce qui explique que notre collectif se soit saisi de ces problèmes et que d’autres ne l’aient pas fait avant est la position de cheville qu’il occupe : assez proche du flirt et de ses militantes pour savoir ce qui s’y passe, mais assez indépendant pour pouvoir réagir et parler.

Nous sommes toujours disponibles pour répondre à d’autres questions ou besoins. Nous avons essayé d’être les plus synthétiques dans le communiqué, donc nous sommes conscient-es que des informations de contextes peuvent manquer à la compréhension des choix que nous avons effectués, d’autant qu’un certain nombre d’informations nous sont parvenues hors des mails retranscrits.

Pour ce qui est des suites de la gestion, à ce stade la bilatéralité front transmasc / flirt étant infructueuse, nous avons décidé de cesser nos interactions avec le flirt et de passer le relais à d'autres associations. En effet d’autres organisations n’ayant pas le même passif avec le flirt réfléchissent à des moyens de rentrer en contact avec elles et de mener une gestion des violences en leur sein, nous avons espoir que cela débouche sur de meilleurs résultats. Nous appelons toute personne qui aurait été affectée par les commentaires sous le post insta à trouver du soutien, auprès de proches, ou d’associations, et souhaitons contre-balancer les dommages qu’auraient pu laisser ces commentaires en informant qu’au delà du groupe de personnes bruyantes et hostiles qui sont les plus visibles, la plupart des retours ont été positifs, plusieurs victimes dont nous n’avions pas connaissance nous ont contacté pour nous remercier de libérer la parole et partager leur témoignage, toutes les associations qui nous ont répondu par mail ont apporté leur soutien, et plusieurs personnes ont aussi fait des retours très constructifs sur les manques et points améliorables dans nos choix de gestion. Nous croyons qu’une gestion collective et constructive est possible et depuis le communiqué elle semble être en voie de mise en place. De notre côté, nous avons pris toutes les critiques en compte et profiterons de notre congrès annuel dans les prochains mois pour mener des discussions approfondies sur la gestion des violences intra-communautaires, analyser avec plus de recul les retombées de nos interventions auprès du flirt, ainsi que d’autres cas que nous avons gérés en interne cette année, et voir comment nous pouvons améliorer nos protocoles à l’avenir. Il est probable que ce congrès soit ouvert, auquel cas les informations seront communiquées sur Instagram. Quoi qu’il en soit, les textes issus de ces réflexions seront mis en ligne sur le linktree à l’issue du congrès.

Souhaitant à toustes de la force et de la solidarité dans nos luttes,

Le front transmasc
Publié le : 21/06/2024, modifié le : 30/06/2024

Votre compte

Se connecter